Les Logos

Retour l'accueil

Le Logo
de Christian Delorme

Quatrième de couverture
Le logo a une vocation et une valeur stratégiques qui concernent tous les aspects de la politique de l'entreprise.
L'auteur souligne le rôle du logo dans la politique de communication de l'entreprise. II aborde, entre autres, la typologie, la sémantique, le graphisme, la typographie et la législation.

• Quelles sont les principales étapes de la création du logo ? - Quelles sont les fonctions du logo et ses contraintes ? • Quels sont les critères de la qualité du logo ? • Comment recruter un créateur qualifié?

L'ouvrage « le logo » répond aux questions que se posent les webmasters, les professionnels de la communication et du marketing, les infographistes, les étudiants et les enseignants en arts graphiques, les formateurs, les responsables d'entreprises et les chercheurs. C'est pourquoi « le logo » est devenu leur manuel de référence et leur outil de création privilégié.

Cette deuxième édition, rénovée et augmentée, permet de s'initier ou se perfectionner à la création du logo, lequel doit aujourd'hui, être adaptable aux nouvelles technologies et aux nouveaux médias, notamment, aux pages-écran web.

L'auteur vu par l'éditeur
II est graphiste et typologue, diplômé de l'École Estienne, à Paris. Après une longue pratique du dessin de la lettre, du mot et la création de nombreux logotypes, il livre ici les acquis de sa riche expérience.

 

No Logo : La tyrannie des marques
de Naomi Klein

Présentation de l'éditeur
Etat des lieux de la société de consommation, "No Logo" analyse et dénonce les innombrables pratiques d'intrusion des marques au coeur de nos vies quotidiennes et expose les formes de résistance qui surgissent aujourd'hui pour combattre leur emprise prédatrice.

Quatrième de couverture
Aujourd'hui, le village est "planétaire", l'adolescent "mondial" et la société de consommation dominée par les marques. Les espaces publicitaires traditionnels qu'elles se sont de tout temps montré promptes à coloniser - panneaux d'affichage, télévision, cinéma, presse écrite - sont désormais devenus trop restreints pour des logos frappés d'expansionnisme galopant.
En plantant leurs drapeaux sur des territoires jusqu'à présent vierges de toute publicité, en substituant au simple objet de consommation une image capable de le faire accé der à la dimension du mythe, les multinationales ne se sont pas contentées de boulever ser les mentalités et le monde du travail, elles ont modifié l'économie de nombreux pays.
Dans cette course au profit, beaucoup sont en effet passés maîtres dans l'art de bafouer les droits de l'homme : l'esclavage moderne existe dans les zones franches industrielles ou dans certains Etats du Tiers-Monde, véritables paradis fiscaux pour sociétés capitalistes. Pendant ce temps, en Occident, les usines ferment les unes après les autres et migrent sous des cieux plus complaisants, les mises à pied massives se succèdent à un rythme effréné, les contrats à temps partiel ou intérimaires remplacent les emplois permanents, les acquis sociaux sont laminés, voire disparaissent. Mais le nombre augmente de ceux qui prônent l'urgence d'une mobilisation vigilante, et qui dénoncent les abus commis par les grandes sociétés. Venant de partout, ils se rencontrent, se regroupent et s'organisent sur l'Internet : ils veulent récupérer l'espace, la rue, la forêt dont on les a privés, ils réclament des emplois et des conditions de travail décents, un partage plus équitable des énormes bénéfices des multinationales, ils refusent d'acheter des produits pour lesquels d'autres, à des milliers de kilomètres de chez eux, paient le tribut de la sueur et parfois du sang.
Ce nouveau militantisme, reflet de la pluralité sociale et ethnique de bon nombre de pays, a déjà gagné des batailles contre les logos mastodontes. Les événements de Seattle ou de Prague l'ont prouvé : il est encore temps de dire non à la tyrannie des marques.

Branding management : La marque, de l'idée à l'action
de Georges Lewi, Anne-Sophie Albert, Gauthier Boche

Présentation de l'éditeur
La marque, fonction essentielle au sein de l’entreprise relève d’une approche pluridisciplinaire (marketing communication, sémiologie, design, sociologie, psychologie du consommateur…) qu’aucun manuel ne s’est encore essayé à synthétiser. Voici donc le premier ouvrage universitaire jetant les bases d’une approche globale de la marque et offrant une synthèse entre recherche en branding et pratique en entreprise. L’ouvrage est structuré en deux grandes parties : la première vise à comprendre les problématiques et les logiques de la marque ; la seconde explique comment exploiter ces logiques en entreprise.
S’appuyant sur plus de 1000 exemples concrets issus de secteurs très variés, l’ouvrage prend en compte les tout derniers développements du domaine et offre un large choix d’applications en entreprises.

Biographie de l'auteur
Georges Lewi, professeur associé au CELSA (Paris 4 Sorbonne), chargé d'enseignement à HEC Paris et HEC Genève, est un praticien-expert européen reconnu en stratégie de marques. Il dirige BEC-Institute, centre européen de la marque, où il réunit régulièrement et conseille les plus grandes marques. Ont collaboré très activement à cet ouvrage : Anne-Sophie Albert, experte en branding management travaillant aux USA ; Gauthier Boche, spécialiste en planification stratégique pour de grandes agences de communication.

Les Marques de distributeurs jouent dans la cour des grands
de Claude Sordet, Judas Paysant

Quatrième de couverture
Quand elles sont apparues, les MDD ou marques de distributeurs avaient pour principales vocations de satisfaire le consommateur cherchant essentiellement un bon rapport prix-qualité et d'améliorer la marge des distributeurs. Aujourd'hui, le distributeur ne se contente plus d'apposer son nom sur des produits commandés à un producteur mais conçoit sa marque dans une véritable démarche marketing. Désormais, les MDD, marques à part entière, véhiculent la différenciation de l'enseigne, renforcent son image, favorisent la relation client et ont un rôle croissant dans la stratégie de fidélisation des entreprises de distribution. C'est un excellent médium publicitaire au sein du foyer. La MDD a, pour toutes entreprises de distribution, le rôle économique d'améliorer la puissance d'achat. Analyser ce rôle économique ainsi que l'évolution inéluctable du marketing, du merchandising et de la communication des MDD semble donc essentiel à une meilleure compréhension de ce phénomène.
Ce livre propose, à travers une lecture attrayante ponctuée de nombreux exemples, interviews, anecdotes et témoignages, une approche synthétique et originale du sujet, confrontant les points de vue du consommateur, du fabricant et du distributeur. Véritable livre de référence, cet ouvrage s'adresse tant aux professionnels de la grande distribution, aux fabricants et aux praticiens du marketing, qu'aux étudiants et enseignants.

Issu de l'expertise complémentaire de trois auteurs, cet ouvrage est le fruit de la collaboration de Claude Sordet, spécialiste des problèmes de la grande distribution en France qu'il a étudiés d'abord au sein d'un important groupe de magasins à succursales puis à la tête d'une chaîne d'hypermarchés, de Judas Paysant, consultant en marketing et en grande distribution et de Claude Brosselin, expert comptable qui a été à la tête d'une entreprise de magasins de proximité et d'un groupe d'hypermarchés.

Lifting de marque
de Anne Bontour, Jean-Marc Lehu, Jean-Marc Espalioux (Préface)

Quatrième de couverture
Comment redonner et conserver à la marque une jeunesse éternelle ?

AUCUNE marque n'est à l'abri du vieillissement ! Mal identifié, négligé, mal géré, ce vieillissement peut aisément et rapidement causer la mort de la marque. Pourtant cette marque est aujourd'hui devenue l'atout le plus précieux du marketing. Celui qui permet, de manière incontestable et incomparable, d'être connu, reconnu et de se différencier objectivement des concurrents. La marque mérite donc une protection efficace contre les assauts du temps, et la mise en place de stratégies de rajeunissement pour compenser ses attaques permanentes. Ce livre permet au manager de développer une véritable stratégie anti-âge et présente une analyse détaillée, ainsi que les moyens opérationnels d'une lutte efficace. Il fournit notamment : La méthode pour conduire un audit de la marque Une analyse opérationnelle de l'identité de la marque Les moyens d'identifier les causes de vieillissement Une grille d'évaluation des critères de vieillissement L'analyse détaillée des facteurs de rajeunissement Une mise en garde contre les multiples pièges à éviter Une grille d'analyse du degré d'exposition de la marque L'aide à l'élaboration d'une stratégie anti-âge Des entretiens approfondis avec des spécialistes reconnus Trois Cercles d'Experts qtti témoignent sur le sujet Des dizaines d'exemples concrets analysés Plus de 400 références françaises et étrangères sur la marque Un registre de naissance annoté de plus de 2 300 marques

Biographie de l'auteur
Anne BONTOUR est brand manager Timex France chez Opex SA. Elle est diplômée en droit, en logistique et en marketing. Jean-Marc LEHU intervient auprès d'entreprises comme conseil en marketing et en communication. Il est maître de conférences en marketing à l'Université Paris 1- Panthéon Sorbonne, UFR Gestion Sorbonne.

Le marketing adulescent - Comment les marques s'adressent à l'enfant qui sommeille en nous
de Corinne Maillet

Présentation de l'éditeur
Qui sont ces jeunes adultes qui roulent en trottinette, boivent leur diabolo menthe au biberon, se parfument au Malabar et s’endorment avec leur doudou préféré après une partie de jeu vidéo ?

Au milieu des années 90 le phénomène « adulescent » mis en avant par la presse a été analysé par de nombreux psychologues et sociologues. Depuis, il est devenu largement réalité économique. Les publicitaires et les experts en marketing l’ont bien compris : les kidults, dotés d’un fort pouvoir d’achat, représentent un marché important et prometteur.

Mais comment les identifier ? L’âge est-il un critère pertinent ? Quels sont leurs besoins, leurs valeurs et leurs aspirations ?

Pour établir sa méthodologie de segmentation ,Corinne Maillet fait le lien entre le marketing kidult et les autres marketings alternatifs : marketing tribal de la nostalgie des passions de « l’authentique ». Puis, à partir de décryptages « produits » et « publicités » et d’interviews d’experts en communication, elle donne des conseils concrets : quels produits choisir, quel positionnement prix adopter, quel ton et quels codes utiliser pour communiquer et comment bâtir une stratégie de marque gagnante pour conquérir cette cible pas comme les autres.
Lectorat - professionnels du marketing consultants publicitaires étudiants en écoles de gestion

Biographie de l'auteur
Corinne Maillet, diplômée de l'ESCP-EAP avec une spécialisation en marketing et en finance, est analyste financière sur le secteur des biens de grande consommation chez Lehmon Brothers à Londres.

Mémento pratique du branding : Comment gérer une marque au quotidien
de Georges Lewi, Caroline Rogliano

Présentation de l'éditeur
Le branding ou branding management est la discipline de la gestion des marques. Aujourd'hui, dimension hautement stratégique des entreprises la marque est très souvent abordée d'un point de vue théorique et conceptuel.
Dans ce Mémento les auteurs proposent au contraire un véritable mode d'emploi extrêmement pratique pour gérer une marque au quotidien.

En 12 chapitres, ils abordent ainsi les problématiques liées aux différentes étapes de la vie d'une marque : création, positionnement, lancement, croissance, cycle de vie, extension et gestion multimarques...

Chaque chapitre se compose d'une partie théorique qui comprend une série de recommandations, d'une interview d'un professionnel (historien des marques, directeur marketing, responsable de la communication…) et de deux cas d'entreprises succès comme échecs, issus de différents secteurs industriels venant illustrer les différentes approches du sujet traité : Audi, Apple, Taillefine, Orangina Amazon Olympique de Marseille.
Complété par un index des marques et un index des concepts cet ouvrage comprend également de très nombreuses définitions et constitue un véritable guide pratique de la marque.
Lectorat - Chefs de produits chefs de marque responsables marketing étudiants

Biographie de l'auteur
Georges Lewi, expert réputé du branding, auteur de nombreux ouvrages sur la marque, enseigne au Celsa (Paris IV-Sorbonne) et à HEC Paris et Genève. Il dirige le BEC-institute, centre d'expertise, de formation et de consulting sur la marque pour les plus grandes entreprises. Caroline Rogliano, diplômée du master marketing et stratégies de communication et du magistère de communication du Celsa, consultante au BEC-institute, est particulièrement chargée des problématiques stratégiques concernant les marques.

Nos enfants otages des grandes marques
de Alissa Quart

Présentation de l'éditeur
Nos enfants pris en otages par les grandes marques ? Aussi choquant que cela puisse paraître, c'est pourtant la conclusion à laquelle a abouti Alissa Quart, au terme d'une enquête menée auprès d'adolescents " recrutés " comme dénicheurs de tendances par les marques (mais qui ne sont pas rémunérés, car ils sont trop jeunes...), de professionnels du marketing pour qui " les enfants [...] représentent un secteur de marché prometteur à exploiter ", de tuteurs engagés par les parents pour garantir à leur progéniture l'entrée dans une université prestigieuse, de chirurgiens esthétiques spécialiste du " buste ", et aussi d'adolescentes " pro-ana ", adeptes revendiquées de l'anorexie... Son récit fait frémir, car si les manœuvres des professionnels du marketing et de la publicité sont désormais bien connues du grand public, jamais les enfants n'avaient été à ce point pris pour cible. Mais prisonniers de la logique instrumentale du consumérisme dès leur plus jeune âge, et dépendants d'une image d'eux-mêmes incertaine et du besoin d'appartenance au groupe, adolescents et pré-adolescents sont les victimes toutes désignées des grandes marques. Et si face à cette exploitation commerciale de la jeunesse, certains adolescents se mobilisent en utilisant les moyens à leur portée, comme par exemple détourner certains slogans bien connus, parents, enseignants, éducateurs se doivent de prendre conscience de la gravité du phénomène, qui loin d'être typiquement américain, concerne aussi la France, comme nous le rappelle souvent l'actualité.

Biographie de l'auteur
Alissa Quart est journaliste et vit à New York. Elle a travaillé entre autres pour le New York Times l'Independant. Nos enfants otages de grandes marques est son premier ouvrage.

Les marques parlent aux enfants grâce aux personnes imaginaires
de Nicolas Montigneaux

Quatrième de couverture
Le personnage imaginaire est le meilleur moyen d'établir une relation satisfaisante et durable avec leurs jeunes consommateurs.
Le «coût de l'enfant» dans les sociétés occidentales augmente significativement depuis plusieurs années. Cet accroissement des dépenses que les adultes sont désormais disposés à lui accorder s'accompagne de la part des entreprises d'une offre adaptée de produits ou de services.

Le personnage imaginaire s'avère être le meilleur moyen d'établir une relation satisfaisante et durable avec les jeunes consommateurs. Il joue un rôle d'intermédiaire et rend la marque plus proche en transposant l'identité de marque sous une forme intelligible et sensible. Le personnage intéresse l'enfant car il lui propose une relation qui prend en compte ses sentiments et ses aspirations profondes.

Dans un univers précis, celui de la consommation, cet ouvrage montre comment définir la relation entre la marque et les jeunes consommateurs.

• Une approche qui permet d'analyser et comprendre le discours de la marque auprès des jeunes consommateurs.

• Une méthodologie complète pour créer et faire vivre un personnage imaginaire.

• Un ouvrage concret abondamment illustré d'exemples issus de l'univers de la grande consommation et des personnages sous licences comme Mickey, Tintin, Astérix, etc.

• Une présentation des principaux ressorts psychologiques spécifiques à l'enfant.

L'auteur vu par l'éditeur
Nicolas Montigneaux, ingénieur et M.B.A. (E.M. Lyon/ESADE Barcelone) a travaillé plus de 12 ans au sein des directions marketing d'entreprises internationales et sur des marchés pour enfants. Il a créé et dirige Kidekom, agence spécialisée dans la création et l'utilisation des personnages imaginaires, et conseille de grandes entreprises dans la gestion de leurs marques.

Les Marques, mythologie du quotidien : Comprendre le succès des grandes marques
de Georges Lewi

Présentation de l'éditeur
Les marques nous racontent des histoires qui dépassent bien souvent la description du produit. Comme les mythes, elles ont leur héros et fonctionnent selon des structures narratives bien précises.
La force d’un mythe réside dans son universalité et n’est-ce pas également ce vers quoi tendent toutes les marques : être mondialement connues ?
La fonction première du mythe est d’exprimer et de permettre de comprendre les idées qui animent une société. Certaines marques possèdent aujourd’hui ce même privilège.
Une marque qui réussit est une marque qui fonctionne comme un mythe. Mais la marque ne naît pas mythe. Pour accéder à ce statut les marques doivent suivre un long périple : elles doivent s’imposer, traverser le passage des générations, franchir les étapes. C’est ce chemin parcouru que nous relate ici Georges Lewi illustrant son propos de nombreuses références aux mythes grecs.
Exemples de marques abordées : Monsieur Propre, Orangina, Swatch, Nike, Reebok, Adidas, Calvin Klein, Apple…

Un mot de l'éditeur
Quelle relation peut-il bien y avoir entre les marques publicitaires et les mythes antiques ? Pour Georges Lewi les marques constituent notre mythologie contemporaine.

Les Marques, capital de l'entreprise : Créer et Développer des marques fortes
de Jean-Noël Kapferer

Quatrième de couverture
Ce livre est le fruit de quinze années de conseil et de recherches en France et à l'international.
Cette troisième édition, nourrie des cas les plus récents (Mercedes classe A, par exemple) et de concepts nouveaux, met l'accent sur les enjeux de la gestion des marques aujourd'hui. Les marques de distributeurs progressent en qualité et en parts de marché, et cela désormais dans tous les secteurs. La percée des produits premier prix déstabilise les marques. La montée de nouveaux modes de distribution bouscule les équilibres de marché.
Le défi majeur des marques est de s'adapter à l'évolution accélérée des marchés. Le défi majeure des marques est de s'adapter à l'évolution accélérée des marchés. Le management de la marque dans le temps est au cœur de cette nouvelle édition. Elle analyse les facteurs de pérennité des marques, réinstalle le produit au cœur de la stratégie, souligne la nécessité du changement permanent et de la fidélisation. Elle éclaire les causes du déclin et du vieillissement des marques ainsi que les conditions de leur revitalisation.
Elle apporte de nouvelles approches et concepts pour mener l'extension de marque, gérer un portefeuille multimarques, et internationaliser celles-ci. Elle fait le point sur l'estimation de la valeur financière des marques et leur inscription au bilan des entreprises.
Déjà traduit aux Etats-Unis et en Europe, ce livre est devenu, grâce à son équilibre unique entre les concepts et les exemples, entre la grande consommation, les services, la grande industrie et le luxe, la référence incontournable sur la gestion des marques.

L'auteur vu par l'éditeur
Jean-Noël KAPFERER est l'expert français des problèmes de management des marques, et un des meilleurs spécialistes européens. Consultant réputé auprès des entreprises françaises et internationales, il est aussi connu pour ses nombreuses recherches et pour ses livres sur l'image de marque et la communication. Diplômé HEC, docteur de Northwestern University (USA) il est professeur au groupe HEC, membre de l'American Marketing Association et dirige des séminaires sur le management des marques.

La grande mutation des marques High Tech : Pour une nouvelle posture Marketing
de François Laurent

Présentation de l'éditeur
Aujourd’hui, les consommateurs téléchargent gratuitement la musique que les majors s’ingénient à leur vendre. Cette situation inédite signe la fin des méthodes marketing traditionnelles et oblige à la réflexion. Voilà en résumé le problème face auxquels se trouvent confrontés les professionnels du marketing des nouvelles technologies. François Laurent décrypte l’indigestion de progrès que connaît notre société et les comportements, parfois paradoxaux (les adeptes du P2P déclarent ainsi acheter plus de CD qu’auparavant), qui émergent de cette situation.

Au-delà de ce constat, il souligne la nécessité et l’urgence d’adopter une nouvelle posture marketing, pragmatique, souple et réactive. Ce nouveau marketing doit se doter de nouveaux outils (trend surveys, consumer labs, consumer insight network…), mieux adaptés au « nouveau consommateur » d’aujourd’hui, dont il détaille les conséquences pour l’entreprise.

Loin de toute « futurologie », cette approche reflète aussi l’expertise d’un marketeur qui l’a déjà impulsée au sein de Thomson.

Lectorat - professionnels du marketing des nouvelles technologies, professeurs et étudiants en marketing
Commentaire - Préface de Pierre Mureau vice-président marketing worldwide de Thomson.

Biographie de l'auteur
François Laurent est responsable des études consommateurs de Thomson, où il a implanté une nouvelle démarche d'études marketing. Il enseigne au Celsa ou sein du département marketing communication et il est également membre des principales associations professionnelles : l'Irep, l'Adetem, Esomar...

Marques sous licence : Les acheter - Les vendre - Les gérer
de Gérard Warin, Annie Tubiana

Présentation de l'éditeur
Le licensing, un outil pour le développement des marchés. On peut s'étonner qu'une pratique comme celle de l'achat et la vente de licences soit à ce point méconnue. Le marché de la licence, qui représente à lui seul 5,16 milliards d'euros en France et 108,2 milliards d'euros dans le monde, contribue à la croissance économique mondiale et se développe d'année en année. Ce livre dit l'essentiel sur cette pratique marketing, avec ses avantages mais aussi ses risques, sur les différentes stratégies, tendances et mouvements des marques, sur les réactions des professionnels face à l'évolution de la grande distribution. Il donne des informations sur les taux des royalties, qui sont rarement communiqués. Ce guide s'adresse à tous, du fabricant au propriétaire d'une marque, des sociétés de produits aux sociétés de services, du néophyte au professionnel, de l'entreprise d'une personne aux plus grandes firmes. C'est un outil de travail pour tous.

Quatrième de couverture
On peut s'étonner qu'une pratique comme celle de l'achat et la vente de licences soit à ce point méconnue. Le marché de la licence, qui représente à lui seul 5,16 milliards d'euros en France et 108,2 milliards d'euros dans le monde, contribue à la croissance économique mondiale et se développe d'année en année.

Ce livre dit l'essentiel sur cette pratique marketing, avec ses avantages mais aussi ses risques, sur les différentes stratégies, tendances et mouvements des marques, sur les réactions des professionnels face à l'évolution de la grande distribution. Il donne des informations sur les taux des royalties, qui sont rarement communiqués.

Ce guide s'adresse à tous, du fabricant au propriétaire d'une marque, des sociétés de produits aux sociétés de services, du néophyte au professionnel, de l'entreprise d'une personne aux plus grandes firmes. C'est un outil de travail pour tous.

L'auteur vu par l'éditeur
Gérard Warin, qui a été professeur de marketing international à l'EBS, est un spécialiste du marketing et de la publicité des produits de grande consommation. Annie Tubiana est journaliste.

Gérard Warin et Annie Tubiana ont tous deux créé en 1997 le premier journal d'information des professionnels du licensing, Licence & Business.

La Marque face à l'éthique : Guide du marketing durable
de Edouard de Broglie

Présentation de l'éditeur
Le marketing moderne tente de répondre aux attentes, mais aussi aux angoisses du consommateur. Tel est le défi que ce livre veut vous aider à relever.
La profonde mutation de la société civile durant ces vingt dernières années fait ressurgir la dimension éthique d’un consommateur qui se redécouvre citoyen. La marque, qui a vocation à rapprocher l’entreprise de son client, ne peut plus l’ignorer au risque de perdre des parts de marché. C’est donc un enjeu majeur pour l’entreprise mais aussi une formidable opportunité pour redonner du sens à la notion même de marque.
Fort d’une double expérience, de spécialiste du marketing et de la communication, et de responsable associatif, Édouard de Broglie propose des pistes pour réconcilier l’entreprise avec la société civile et les associations, et faire une place juste et pragmatique à l’éthique dans la logique des affaires.
Dans cet ouvrage pratique, concret et largement illustré d’exemples, l’auteur étudie de façon méthodique la stratégie de nombreuses grandes marques et de campagnes publicitaires qui intègrent une dimension éthique. Le développement durable et l’écologie, l’agriculture bio, le commerce équitable, l’impact de l’éthique sur la finance, les nouvelles technologies, les laboratoires pharmaceutiques, les politiques énergétiques et industrielles : autant de domaines où une approche durable du marketing recèle des opportunités mais où le risque est omniprésent pour l’entreprise. Celle-ci doit intégrer cette idée fondamentale que, sur le long terme, la société civile finit toujours par l’emporter !

Biographie de l'auteur
Edouard de Broglie anime la cellule de management éthique qu'il a créée au sein de l'agence de conseil marketing et communication Young & Rubicam en France. Il intervient comme consultant auprès de grandes marques françaises et internationales, mais aussi comme responsable associatif local et national dans le domaine de l'environnement.

Leur nom est une marque
de Bernard Logié, Dora Logié-Naville

Présentation de l'éditeur
Afflelou, Bic, Citroën, Dior, Michelin, Peugeot, Ricard... des milliers d'entreprises industrielles, commerciales ou de services.
Autant de marques et d'entreprises qui portent le nom de leur fondateur.
À l'heure de la mondialisation et de la mode des nouveaux noms dus aux fusions, rachats, acquisitions, quels sont les avantages et les inconvénients de porter le nom de son entreprise ?
Pourquoi donner son nom à son entreprise ? Comment gérer son nom qui est à la fois son identité, un produit, une marque ? Comment communiquer dans ces cas-là ? Les auteurs abordent le thème peu exploré de la marque patronymique sous les aspects culturel, historique, marketing et linguistique (origine des noms).
Avec beaucoup de témoignages et d'anecdotes, ce livre apporte un éclairage sur la gestion du nom quand celui-ci est celui d'un homme, d'une marque, d'une entreprise.

Quatrième de couverture
Afflelou, Bic, Citroën, Dior, Michelin, Peugeot, Ricard... des milliers d'entreprises industrielles, commerciales ou de services.
Autant de marques et d'entreprises qui portent le nom de leur fondateur.

À l'heure de la mondialisation et de la mode des nouveaux noms dus aux fusions, rachats, acquisitions, quels sont les avantages et les inconvénients de porter le nom de son entreprise ?
Pourquoi donner son nom à son entreprise ? Comment gérer son nom qui est à la fois son identité, un produit, une marque ? Comment communiquer dans ces cas-là ?

Les auteurs abordent le thème peu exploré de la marque patronymique sous les aspects culturel, historique, marketing et linguistique (origine des noms).

Avec beaucoup de témoignages et d'anecdotes, ce livre apporte un éclairage sur la gestion du nom quand celui-ci est celui d'un homme, d'une marque, d'une entreprise.

L'auteur vu par l'éditeur
Bernard Logié, déformation en Sciences Humaines, est gérant de Logié Consultants (conseil de direction) et fondateur de l'association « ÉPONYMES ». Celle-ci réunit les dirigeants porteurs du nom de leur entreprise depuis 1999.
Dora Logié-Naville, fille de Bernard Logié, est diplômée de l’ ESCP-EAP. Elle a acquis une première expérience du marketing dans la grande distribution et le secteur du luxe.

Les Marques à l'épreuve de la pratique
de Jean-Noël Kapferer

Quatrième de couverture
Les livres de la collection Remarques de Jean-Noël Kapferer sont constitués de nombreux chapitres courts centrés sur une idée-force. Ils sont une aide à l'action, alternant questionnements, illustrations concrètes et réflexions sur le fond.

Professeur à HEC et consultant, l'auteur est l'expert français des marques et l'une des autorités internationales sur le sujet. II est auteur ou co-auteur de cinq livres sur les marques dont celui qui fait référence : Les marques, capital de l'entreprise, traduit des Etats-Unis à la Chine. II publie régulièrement dans de grandes revues professionnelles américaines et aussi dans le Financial Times, Les Echos, Le Figaro Economie, etc. II a également écrit un essai au Seuil : Rumeurs, le plus vieux média du monde.