Les swaps

Retour l'accueil

Investir en Bourse / Jouer en Bourse sur Internet / Finance: l'analyse conjoncturelle/ Finance: l'analyse technique/ Le capital risque/ La finance internationale/ Les fonds de pension/ Bourse: la gestion de portefeuilles/ Les mathématiques financières/ Les marchés de capitaux/ Les marchés de produits dérivés/ Les obligations/ Les swaps/ Les taux d'intérêt / Faire un Business Plan

Les swaps : concepts et applications
de Christophe Chazot, Patrick Claude

Un ouvrage à la fois très complet et très bien fait. Même le lecteur ne connaissant pas la signification du mot swap aura vite compris tout l'intérêt d'utiliser de tels produits. Bien plus, il sera capable de calculer leur prix et d'imaginer une méthode de couverture appropriée.

L'approche est très pédagogique. Dans chaque chapitre, les notions nouvelles sont définies avant d'être utilisées. Elles sont ensuite illustrées par des schémas, des graphiques, des exemples et des applications numériques. A la fin du livre, un résumé reprend ce qu'il est indispensable de retenir. On sent que les auteurs ont cherché à présenter leur propos simplement et de façon logique. Le style est précis et concis et la lecture ne nécessite pas la maîtrise de notions mathématiques ou statistiques complexes. Le lecteur assimile ainsi très facilement et obtient agréablement une connaissance très complète et très précise du produit.

Ce livre devrait devenir l'ouvrage de référence sur les swaps.

Le droit des produits dérivés financiers (swaps, options, futures...) en France et aux Etats-Unis
de Joseph-Benjamin Mojuyé, Camille Jauffret-Spinozi (Préface)

Dans cette étude comparative, le droit des produits dérivés financiers a été envisagé autour de la problématique de la maîtrise juridique des risques que recèlent ces instruments, lesquels sont porteurs des germes d'une crise de système. Outils de gestion et de neutralisation des risques de prix et de taux, les produits dérivés financiers ou instruments financiers à terme sont destinés à faire face à la volatilité des marchés financiers. On comprend dès lors l'utilisation massive dont ils sont l'objet. Cependant, au cours des récentes années, les pertes considérables subies par certains utilisateurs finaux de ces instruments financiers ont suscité la crainte d'une crise financière systémique, notamment eu égard aux risques juridiques (exacerbés aux Etats-Unis par les conflits de compétence qui opposent la Securities and Exchange Commission - SEC - et la Commodities Futures Trading Commission - CFTC) et économiques qu'ils recèlent, à leur nature intrinsèquement spéculative et au grand effet de levier qui les caractérise. C'est dans un tel contexte que se pose la problématique de la sécurité des opérations relatives aux produits dérivés financiers.

En France comme aux Etats-Unis, aucune technique juridique existante (la compensation, la répression, le recours en réparation, essentiellement) ne permet d'éliminer complètement les risques de pertes liés aux transactions à terme. Ce constat vaut également pour les règles prudentielles ou de fonds propres, qui s'appliquent aux banques, lesquelles dominent les transactions à terme de gré à gré. C'est alors que nous suggérons de "collatéraliser " les dépôts bancaires, c'est-à-dire de les mettre en garantie afin de les prémunir contre les aléas résultant des activités risquées des banques, en particulier sur les marchés à terme. Une telle approche comporte l'avantage de protéger efficacement le système des paiements, à moindre coût réglementaire.