La sociologie

Retour l'accueil

 

 

Précis de sociologie
de Philippe Riutort

Présentation de l'éditeur
Qu'est-ce que la sociologie ? La question se pose depuis l'apparition de la discipline au XIXe siècle ; un discours de plus sur le monde social ou un savoir, longtemps contesté, patiemment édifié et visant à expliquer avec des méthodes propres les phénomènes sociaux ? Les débats subsistent sur la nature de la sociologie y compris au sein de la communauté scientifique. Ceux-ci ne sont pas éludés clans cet ouvrage mais finis en perspective à travers les diverses traditions d'analyse qui composent la discipline. Le Précis de sociologie s'attache à présenter clairement et rigoureusement l'état de la discipline en proposant une analyse de ses conditions d'émergence et d'institutionnalisation; une interrogation sur son statut scientifique, une description des différentes méthodes d'enquête dont elle dispose. Il contient également une cartographie des courants théoriques qui témoignent de la diversité et de la richesse des questionnements à l'œuvre sur les faits sociaux, Enfin, à partir de neuf objets classiques de la discipline (la famille, l'école, le travail.„), il tente de dresser un état des connaissances sur lés phénomènes les plus importants de la vie sociale. L'un des objectifs dit Précis de sociologie est de confronter analyses théoriques et travaux empiriques, en s'appuyant sur des auteurs et des textes de référence et en recourant à des données et des travaux récents renouvelant certaines approches " classiques ". Il s'adresse aux étudiants, qui à titre principal ou comme dominante, suivent des enseignements de sociologie (faculté de - sociologie, classes préparatoires lettres1sciences sociales) comme à tous ceux qui doivent mobiliser des connaissances sociologiques dans leur formation (classes préparatoires commerciales, Institut d'études politiques, concours administratifs, CAPES de sciences économiques et sociales...), et enfin à ceux qui sont curieux de connaître l'état des savoirs sur le monde social.


Les étapes de la pensée sociologique
de Raymond Aron

Description
" Parti à la recherche des origines de la sociologie mderne, j'ai abouti, en fait, à une galerie de portraits intellectuels... Je me suis efforcé de saisir l'essentiel de la pensée de ces sociologues, sans méconnaître ce que nous considérons comme l'intention spécifique de la sociologie, sans oublier non plus que cette intention était inséparable, au siècle dernier, des conceptions philosophiques et d'un idéal politique. " Raymond Aron Cet ouvrage est constitué de sept études sur les fondateurs de la sociologie - Montesquieu, Comte, Marx, Tocqueville - et sur la génération du tournant du siècle - Durkheim, Pareto et Weber.

Sociologie et anthropologie
de Marcel Mauss, Claude Lévi-Strauss (Préface)

Présentation de l'éditeur
Dans la passionnante Introduction à l'œuvre de Marcel Mauss, Claude Lévi-Strauss rappelle " que l'influence de Mauss ne s'est pas limitée aux ethnographes, [mais que] dans le domaine des sciences sociales et humaines, une pléiade de chercheurs français lui sont, redevables de leur orientation ". C. Lévi-Strauss insiste sur " ce qu'on aimerait appeler le modernisme de la pensée de Mauss ", sur sa détermination à imposer " la notion de fait social total ", sur " le souci de définir la réalité sociale, mieux encore, de définir le social comme la réalité ". Régulièrement réédité dans la collection Quadrige, cet ouvrage rassemble quelques-uns des textes fondateurs de Marcel Mauss, dont : Esquisse d'une théorie générale de la magie - Essai sur le don - Rapports réels et pratiques de la psychologie et de la sociologie -Effet psychique chez l'individu de l'idée de mort... textes centrés sur " un sujet qu'on commence à désigner par le terme d'anthropologie culturelle " notait Georges Gurvitch en présentant la première édition de 1950.

Quatrième de couverture
NOUS ne définissons pas la magie par la forme de ses rites, maïs par les conditions dans lesquelles ils se produisent et qui marquent la place qu'ils occupent dans l'ensemble des habitudes sociales. Ce texte se rapporte à une édition épuisée ou indisponible de ce titre.

Biographie de l'auteur
Sociologue et ethnologue, disciple et neveu de Durkheim, Marcel Mauss (1873-1950) dirigea l'Institut d'ethnologie de l'Université de Paris. Dès ses premiers travaux de sociologie religieuse, en particulier dans son célèbre ouvrage Essai sur le don, auquel se réfèrent toujours les nouvelles générations, il a cherché à saisir et analyser le phénomène social dans tous ses aspects.


La Sociologie des organisations
de Philippe Bernoux

Présentation de l'éditeur
La sociologie des organisations connaît un succès grandissant. Le dynamisme d'une entreprise ou d'une administration dépend en grande partie des principes d'organisation mis en oeuvre. Ce qui explique la prospérité des cabinets-conseils qui analysent les dysfonctionnements dans la communication et la gestion des rapports d'autorité entre les salariés.
Dans cette initiation aux théories de l'organisation, Philippe Bernoux retient l'approche stratégique comme étant la plus féconde pour son objet d'études. "Les comportements sociaux sont le fait d'acteurs agissant intentionnellement en vue de fins choisies par eux en appliquant des stratégies pour les atteindre." Ainsi, chacun cherchera à accroître sa marge d'autonomie en profitant des zones d'incertitudes, car aucune organisation ne peut définir exactement les fonctions que doivent exercer ses membres.

L'intérêt du livre réside également dans les études de cas concrets que l'auteur a soumis à des étudiants mais aussi à des cadres et des syndicalistes. Ils permettent au lecteur d'appliquer les concepts théoriques et de se familiariser avec une branche de la sociologie parfois hermétique.

 

Sociologie de l'éducation
de Anne Barrère, Nicolas Sembel, François Dubet (Préface)

Présentation de l'éditeur
L'éducation est l'affaire de tous et en même temps l'objet de savoirs spécialisés. Cet ouvrage a pour objectif de rendre accessible l'un de ces savoirs, la sociologie de l'éducation, dont il se dessine une actualité autant qu'une histoire. Il offre une synthèse complète et plurielle, présentant les diverses théories et de nombreux exemples, empruntés aux "classiques" de la discipline comme aux recherches les plus récentes. Il s'organise autour de quatre grands thèmes : la socialisation, la sélection, les savoirs et les apprentissages, la gestion de l'ordre scolaire. Un double index (de noms et de notions) facilite sa lecture, et une bibliographie thématique autorise de multiples approfondissements.

 

Sociologie du couple
de Jean-Claude Kaufmann, Que sais-je?

 

Présentation de l'éditeur

Jamais les ruptures conjugales n'ont été aussi nombreuses, et jamais le couple n'a été autant célébré sur l'autel des valeurs contemporaines. Contradiction ? Nullement. C'est justement parce que l'on attend beaucoup du couple qu'il est devenu si difficile à construire. Aujourd'hui, on ne se satisfait plus d'un demi-bonheur. Ce qui hier encore allait de soi est désormais systématiquement mis en question. Ce livre fait le point sur les différents aspects de la vie en couple. Il nous permet de connaître les mystères du fonctionnement conjugal à l'heure où, depuis une génération au moins, celui-ci évolue très rapidement. Amour, choix du conjoint, étapes du cycle conjugal, gestion de l'insatisfaction et des attentes réciproques, rôles féminins et masculins : les nouvelles règles de la vie à deux.

 

Quatrième de couverture

Qu'est-ce qu'un couple ? Comment se forme-t-il ? Pourquoi les structures conjugales ont-elles été profondément bouleversées depuis trente ans ? Comment s'organisent les échanges conjugaux ? Un panorama est dressé, allant des règles de correspondance dans le choix du conjoint aux fonctions des diverses formes amoureuses, des modes de communication conjugale à la gestion des conflits. Il en ressort une idée neuve sur le couple d'aujourd'hui, difficile à construire, générant insatisfactions et ruptures : derrière l'exigence de qualité de la relation s'esquisse une recherche identitaire personnelle incertaine. Ce texte se rapporte à une édition épuisée ou indisponible de ce titre.

 

Biographie de l'auteur

Jean-Claude Kaufmann, sociologue, est directeur de recherche au CNRS et membre du CERLIS (Centre de recherche sur les liens sociaux) laboratoire CNRS de l'Université Paris V Sorbonne.

L'Ethique protestante et l'esprit du capitalisme
de Max Weber

Présentation de l'éditeur
Pourquoi le capitalisme est-il né en Europe et non pas en Chine, pourtant civilisation de marchands ? Dans L'Éthique protestante et l'esprit du capitalisme, Max Weber propose de comprendre l'organisation capitaliste de l'économie à partir de l'analyse de ses éléments déterminants. Parmi ceux-ci, les motivations psychologiques ont constitué un facteur essentiel du triomphe du capitalisme moderne. Les convictions religieuses issues du luthéranisme et du calvinisme se sont en effet révélées un puissant levier pour la recherche rationnelle du profit. En valorisant des comportements tels que l'ascèse ou la productivité, elles ont promu un mode de vie favorable à l'essor du capitalisme. De même, le dogme de la prédestination, qui fait de la réussite temporelle le signe d'une élection divine, a, sans conteste, contribué à faire du travail et de l'enrichissement de nouvelles valeurs morales sans lesquelles l'économie de marché n'aurait pu s'installer durablement en Europe.

Ce grand classique, qui demeure le préalable indispensable à la compréhension de la méthode sociologique, est aussi une étude talentueuse, écrite dans un style limpide et sans esprit dogmatique, qui contribue de manière décisive à l'explication des faits sociaux. Lumineux. --Madeleine Sorel

Description
En 1904-1905, Max Weber publie la première version de L'Ethique protestante et l'esprit du capitalisme. Il signe là le manifeste inaugural d'une sociologie de la religion qui récuse la réduction exclusive du fait religieux à un irrationnel et étudie l'articulation des " intérêts " religieux et des pratiques sociales, des causes symboliques et des effets sociaux ou économiques. La présente traduction d'Isabelle Kalinowski - chargée de recherche au CNRS - comprend les trois premiers textes du Recueil d'études de sociologie de la religion de 1920 : la " Remarque préliminaire ", le texte augmenté de L'Ethique protestante et l'esprit du capitalisme (avec indication des variantes par rapport à la première édition) et l'article sur Les Sectes protestantes el l'esprit du capitalisme. La lecture de cet ensemble foisonnant est guidée par une annotation et une présentation fournies.

Sur la télévision
de Pierre Bourdieu

Présentation de l'éditeur
"La télévision fait courir un danger très grand aux différentes sphères de la production culturelle, art, littérature (...), un danger non moins grand à la vie politique et à la démocratie". Le ton est donné, celui d'un propos argumentatif, si l'on en croit Pierre Bourdieu, propos qu'il choisit de soutenir à la télévision tout en s'inscrivant en faux des règles classiques de mise en scène, pour lutter contre la manipulation, pour la liberté de pensée. Une liberté de pensée à laquelle les journalistes renoncent, ficelés qu'ils sont par une concurrence furieuse. Celle du marché d'abord : qui dit concurrence entre chaînes de télévision, dit audimat, recherche de scoop, fast thinking pour le journaliste pressé, fast food culturel pour le consommateur. La concurrence ne s'arrête pas là : il y a celle active au sein du champ journalistique : avoir son émission de télévision, c'est le minimum pour exister, dans la presse écrite comme ailleurs. Il est bien loin le spectre du quatrième pouvoir, l'heure est à l'organisation savante des plateaux, à l'emprise de quelques journalistes sur la presse...

On l'aura compris, le sociologue réagit vivement au monopole d'un média dans la fabrication et la diffusion de l'information, égratignant au passage quelques personnalités médiatiques. Nostalgie d'une télévision culturelle style TV Sorbonne ou plaidoyer convaincant pour une autre télévision ? À vous de juger : c'est court, c'est vif, assez pour aiguiser la plume de Daniel Schneidermann qui répond à Pierre Bourdieu dans Du journalisme après Bourdieu. --Anne Barrat

Quatrième de couverture
Ces deux cours télévisés du Collège de France, présentent, sous une forme claire et synthétique, les acquis de la recherche sur la télévision. Le premier démonte les mécanismes de la censure invisible qui s'exerce sur le petit écran et livre quelques-uns des secrets de fabrication des ces artefacts que sont les images et les discours de télévision. Le second explique comment la télévision, qui domine le monde du jounalisme, a profondément altéré le fonctionnement d'univers aussi différents que ceux de l'art, de la littérature, de la philosophie ou de la potitique, et même de la justice et de la science ; cela en y introduisant la logique de l'audimat, c'est-à-dire de la soumission démagogique aux exigences du plébiscite commercial.

 

 

 

Livres sur la Gestion de Production

Sélection de livres sur le Lean, le Six Sigma et le Lean Six Sigma

Livres sur le SMED

Livres sur la méthode Toyota

Livres sur le Lean

Livres sur le Six Sigma

Les Progiciels de Gestion Intégrée (PGI)

Les livres de Michel Roux sur la logistique