Dictionnaires des Noms Propres

Retour l'accueil

Les dictionnaires / Les dictionnaires de synonymes / Les dictionnaires d'antonymes / Les dictionnaires de proverbes / Les dictionnaires de citations / Les dictionnaires d'expressions / Les dictionnaires d'etymologie / Les dictionnaires denoms propres

Le Petit Robert des noms propres : Dictionnaire illustré
de Alain Rey

Présentation de l'éditeur
Le Petit Robert des noms propres, un dictionnaire illustré de 40 000 noms propres. Le monde et ses cultures avec 40 000 noms propres de personnes, lieux, événements, œuvres ; Tous les domaines du savoir : l'histoire, la géographie, les arts et spectacles, la littérature, les sciences et techniques, la, philosophie, la, politique, la religion... 2 000 photographies et reproductions : portraits, sites naturels, œuvres d'art, monuments... 230 cartes géographiques et historiques. 10 000 étymologies.

Des analyses et découvertes avec la description des évolutions du monde et des idées; des articles de synthèse sur les mouvements artistiques, religieux et politiques... Un vaste réseau de liens pour naviguer d'un article à un autre, du connu vers l'inconnu et une chronologie thématique illustrée. En un seul volume , vous trouverez les contenus d'une grande encyclopédie.

Dictionnaire des noms propres : Toponymes et patronymes de France
de Jean Coste

Présentation de l'éditeur
Votre premier aïeul désigné fut-il maraud ou seigneur, amuseur public ou chanoine ? Qu'il soit flatteur, comme Lesage, péjoratif, comme Sac-a-vin, ou vraiment difficile à porter, comme Couillon, le nom propre n'est pas né du hasard. Au Moyen Age, il fallut distinguer par exemple les nombreux

Jean d'un même village. Pour identifier une personne, on choisit donc un trait particulier, souvent un défaut physique (Lenain, Dodu, Lehideux) ou un trait de caractère (Fainéant, Paillard, Crétin). Certains héritent ainsi du sobriquet dont on affublait leur ancêtre : Meurdefaim, Court-épée, Cocu. Le breton Le Pensec signifie " qui a de grosses fesses ", tandis que le malicieux Lève-faude veut dire " soulève jupe " en occitan. D'autres font référence au corps de métier (Schumann signifie " cordonnier "), ou, plus souvent, au lieu d'origine de la famille : Racine, Barthe, " broussailles " ou Bouyge, " terre inculte ".

Saviez-vous que Gaulle signifie " rempart " et Brassens, " orge broyé pour la bière " ? C'est une parmi les mille découvertes que vous ferez en consultant cette somme sans équivalent de 45 000 entrées faisant référence aux 937 000 noms de lieux et au million de noms de personnes dénombrés en France.

Dictionnaire des noms propres devenus noms communs
de Jean Maillet

Présentation de l'éditeur
Rien de plus normal, lorsqu'on est illustre, que de figurer dans les dictionnaires des noms propres. Mais la vraie gloire est d'avoir, en plus, accédé aux noms communs. D'être devenu un substantif ordinaire, banal, que l'on écrit avec une minuscule. Coup double de la postérité. Double Panthéon.

Ce livre recense tous ces noms de femmes et d'hommes, de personnages de fiction, de figures mythologiques, de pays, de villes, etc., qui, en se perpétuant sous la forme d'un mot usuel, ont enrichi la langue. Avec une clarté que n'entame jamais l'érudition, Jean Maillet a collecté tous ces duos que l'Histoire et le lexique ont retenus, les a expliqués, commentés.

A chaque entrée, une histoire nous attend, scientifique, littéraire, politique, militaire, domestique, souvent curieuse, amusante ou étonnante. Au fond, ce Dico est un livre sur l'étymologie de mots bien particuliers : on m'autorisera, puisque Jean Maillet a été professeur d'anglais, à ranger son travail sous l'appellation " étymologie people " !

 

 

- Le Bled
- Le Bescherelle
- L'Orthographe, la Grammaire et la Conjugaison
- Le club des cinq
- Les 6 compagnons
- Les Tuniques Bleues
- Les Schtroumpfs