Les livres sur Jim Morrisson

Retour l'accueil

Jim Morrisson : L'Etat limite du héros
de Didier Lauru

Présentation de l'éditeur
Didier Lauru nous invite ici à découvrir ce personnage en suivant trois axes :
- Son enfance et son histoire familiale, déterminantes à plus d’un titre. Son père, amiral, était très autoritaire et a certainement contribué à façonner le caractère très anti-autoritaire de son fils.
- La construction du mythe de son vivant. Il se construit son propre mythe, se réfère à des figures comme celle du Grand Lézard, qui représenterait la partie reptilienne, très archaïque, de chaque homme, celle de Dyonisos, celles de poètes tels que Baudelaire et Verlaine aussi. Cette construction du mythe s’accompagne d’un refus de vieillir, de passer à l’âge adulte et du désir inassouvi d’être un poète reconnu.
- Le mythe qui fut amplifié après et par sa mort au-delà de tout ce qu’il avait lui-même imaginé et ne peut pas être abordé sans une réflexion sur le héros et le mythe.

Toute cette réflexion se nourrit des textes largement cités de ses poésies et de ses chansons.

 

James Douglas Morrison : Photojournal
de Frank Lisciandro

Présentation de l'éditeur
James Douglas Morrison est la traduction française, dans une version entièrement revue et augmentée, du livre de Frank Lisciandro paru aux Etats-Unis sous le titre An Hour for Magic. Cette réédition comprend une centaine de photographies dont une vingtaine étaient restées totalement inédites. D'autres sont reproduites en couleur pour la toute première fois.

Cet ouvrage réunit des épisodes surprenants de la vie courante de Jim Morrison. Frank Lisciandro était l'un des proches amis de Jim. Entre 1968 et 1971, il a travaillé comme photographe indépendant auprès des Doors et a collaboré étroitement à la réalisation des films Feats of Friends et HWY. Ayant la confiance des héritiers de Jim, Frank Lisciandro a également supervisé la publication des deux recueils de poèmes posthumes, Wilderness et The American Night.

Dans Un festin entre amis (Le Castor Astral), Frank Lisciandro donnait la parole à des proches Morrison à divers moments de sa vie. Ici, il livre ses propres souvenirs sous la forme d'un photojournal. Il nous entraîne dans les coulisses auprès des Doors, puis sur la route, seul avec Jim, entre Atlanta et la Nouvelle-Orléans, par exemple, ou en virée dans quelques bars de la côte Ouest. C'est par conséquent un Morrison au quotidien que l'on découvre ici, l'homme plus que la star, et l'écrivain qui s'appliquait à conserver son sens de l'humour dans les circonstances les plus insolites.

Les dernières heures de Jim Morrison
de Simon Guibert

Présentation de l'éditeur
" Au début, Jim Morrison n'avait pas l'air d'autre chose que d'un merveilleux garçon vêtu de cuir noir, tel que pourraient en rêver deux folles au téléphone. Plus tard, cependant, il se révéla être quelqu'un de beaucoup plus solennel. Pas seulement un rocker pour routier, ni même un superbe étalon, mais un poète et un penseur bourré de profondeur. Sur le champ, tel un Bix Beiderbecke du Rock, il s'élança plein gaz sur la route américaine du martyr romantique ", écrit l'écrivain américain Nik Cohn.

Le chanteur des Doors est décédé à 27 ans dans son appartement parisien. Plusieurs versions de sa mort circulent toujours et certains se disent même persuadés que le Roi Lézard est encore vivant, quelque part en Afrique... Cette enquête-fiction déroule les surprenantes 24 dernières heures de ce politicien de l'Érotique, éreinté par la justice de son pays, fatigué par la célébrité, usé par la drogue et l'alcool, réfugié à Paris.

James Douglas Morrison ? Chanteur, poète et icône rock disparu dans de bien troubles circonstances le 3 juillet 1971. Enterré au cimetière du Père-Lachaise. Victime de son époque.